Patrimoine

Histoire

 

Marnaz, commune d'une superficie de 902 hectares, est situé dans une ancienne vallée glacière, à 495 mètres d'altitude sur la rive gauche de l'Arve, affluent du Rhône, et au pied du Massif du Bargy.

Notre commune est à peu près à égale distance entre la Suisse et l'Italie.

L'appellation « Marnaz » vient du sol « la marne », qui est un mélange de calcaire et d'argile.

Les habitants, au nombre de 5219 s'appellent les Marnerots.

 

UN PEU D'HISTOIRE


Les Allobroges et les Romains furent les premiers peuples installés en  Savoie, appelée à cette époque Sabaudia en raison de ses nombreux sapins.

Plus tard les Burgondes occupèrent  notre contrée jusqu'à la venue des Sarrazins en 936. Ils laissèrent des souvenirs dans la tradition locale : terminaisons en « az » (dont on ne prononce pas le « z ») de beaucoup de nos noms actuels.

Marnaz devient savoyarde en 1355, décret de Paris qui cède la province du Faucigny au Comté de Savoie.

Ce Comté devient Duché de Savoie en 1416, puis Royaume de Piémont Sardaigne en 1713.

Marnaz fait partie intégrante de la commune de Scionzier jusqu'en 1866, mais des différends éclatent au sein du conseil municipal dès 1830.

Une nouvelle église est construite entre les deux bourgades, au lieu-dit « la Contamine » à Marnaz.

La polémique naissante, se solutionne par la scission entre Scionzier et Marnaz lors de la signature du décret impérial par Napoléon III le 6 janvier 1866.

L'annexion à la France, en 1860, nous vaut la visite de Napoléon III et de l'Impératrice Eugénie qui, le 29 août 1860, s'arrêtèrent sous un arc de triomphe érigé, à cette occasion, devant l'église de Marnaz.

 

VIE ÉCONOMIQUE

 

L'industrie de la Vallée de l'Arve s'est développée au début du 18ème siècle autour de l'horlogerie.

Après la Seconde Guerre Mondiale, l'activité horlogère fait place au décolletage défini par la profession comme étant « le procédé le plus compétitif pour la réalisation de pièces mécaniques en moyennes et grandes séries, par le tournage ».

Aujourd'hui, le décolletage se tourne vers la haute technologie et se diversifie : industrie électrique et électronique, mécanique de précision, fabrication de machines- outils, d'automatismes industriels, d'outillages...

Marnaz est aujourd'hui classée commune urbaine.